Luminothérapie et acupression : deux pistes contre l’effet burn-back

Déprime, blues hivernal, stress… Le mal-être qui suit la période de rentrée a désormais un nom : le burn-back. Voici comment y remédier une bonne fois pour toutes.

À peine la rentrée passée, la fatigue et le stress se font déjà sentir. Sans compter que la grisaille, les températures frisquettes et les journées de plus en plus courtes n’arrangent rien à votre mauvaise humeur grandissante. Bref, la douceur des vacances semble déjà bien loin et le moral n’est pas toujours au beau fixe… Pas de panique : c’est juste une histoire d’hormones ! Et des solutions très efficaces existent pour remettre un peu d’ordre dans tout ça !

La luminothérapie pour une humeur radieuse

Première piste pour garder (ou retrouver) le moral en ce début d’automne, la luminothérapie, une technique qui consiste à stimuler la sécrétion de sérotonine en imitant la lumière du soleil. Indispensable à notre bien-être, cette hormone est un neurotransmetteur présent dans le système nerveux central qui joue un rôle important dans la sensation de bien-être, de joie et d’optimisme. Elle participe notamment au déclenchement du sommeil et explique cette sensation de paix intérieure et d’apaisement qui nous envahit lorsque la lumière s’éteint.

Une sérotonine raréfiée peut en revanche entraîner une irritabilité, des sensations de tristesse et de déprime ou développer une attirance excessive pour les produits sucrés… et favoriser ainsi les petits kilos de l’hiver ! Seul hic : la lumière naturelle est nécessaire à la production de cette hormone par le corps. Quand les rayons se font rares ou que la luminosité intérieure est trop faible, la luminothérapie constitue alors une alternative efficace pour compenser le manque. On peut bien sûr la pratiquer en institut de bien-être, mais il existe aussi aujourd’hui des solutions maison très pratiques, sous forme de lampes, voire de systèmes nomades comme la très ingénieuse Luminette (239 €) lancée cet automne par Climsom.

L’acupression pour relâcher la tension

Autre technique de choc pour une humeur au beau fixe, l’acupression. Dérivée des méthodes d’acupuncture traditionnelle, cette pratique consiste à s’allonger quelques minutes par jour sur un matelas ou un coussin revêtu de pointes spéciales qui, en stimulant certains points, déclenchent la sécrétion d’endorphines et d’ocytocine. Parfois comparée à l’opium, la première est un analgésique naturel qui contribue à relaxer les muscles et à soulager la douleur. Souvent appelée hormone de l’amour, la seconde crée un climat de détente et d’apaisement particulièrement propice au repos et, une chose en entraînant une autre, aux gros câlins sous la couette !