Les bons plans de l’hébergement

Le logement est souvent considéré comme un poste de dépenses important dans un budget vacances. Il est toutefois possible de limiter les coûts grâce à de nombreuses solutions auxquelles on ne pense pas forcément avant de partir. Petit rappel en règle…

Les plans gratuits

Il existe de nombreuses pistes pour se loger gratuitement en France ou à l’étranger durant les vacances. Le couchsurfing : désormais pratiquée partout dans le monde, cette solution conviviale permet au voyageur d’être hébergé gratuitement chez l’habitant, que ce soit dans son canapé ou dans une chambre d’amis. Attention : ce système est sans garantie et n’impose aucune réciprocité de la part de l’hôte. Le gardiennage de maison : pour éviter de laisser son logement vide, le propriétaire le met à disposition de voyageurs qui, en échange, effectuent de menus services. Bien entendu, ce mode d’hébergement implique que vous acceptiez de retrousser vos manches durant vos vacances, ce qui n’est pas forcément du goût de tout le monde ! L’échange d’appartement : cette solution collaborative consiste à se prêter respectivement son appartement durant un temps déterminé. L’avantage de cette solution est que l’équivalence de bien n’est pas requise. En revanche, il est parfois difficile de s’accorder sur des dates simultanées et le risque d’annulation est à signaler.

Les solutions collaboratives

Conciliant les avantages du partage de frais à ceux de la vie en communauté, les modes de consommation collaboratifs font de plus en plus d’adeptes, y compris dans le domaine de l’hébergement de vacances… La colocation de vacances : encore assez peu utilisé, ce système consiste à partager sa location de vacances avec des inconnus pour diviser les frais. Cette façon de voyager peut aussi permettre aux voyageurs de faire de nouvelles rencontres et de cibler les « colocataires » en fonction de l’âge de leurs propres enfants pour qu’ils se fassent également de nouveaux amis. Bien entendu, pour adhérer totalement à ce système, il faut faire preuve de souplesse et bien savoir gérer la vie en communauté ! La location d’appartements entre particuliers : il s’agit d’une nouvelle tendance qui propose aux propriétaires ou aux locataires de résidence principale de louer ou de sous-louer leur bien à des voyageurs. Les petits plus : une offre de logements disponible dans tous les pays (ou presque), la possibilité de vivre à son rythme et de pouvoir, par exemple, se faire soi-même ses repas, ainsi que de nouvelles rencontres possibles avec les habitants du quartier. Il faut en revanche rester vigilant sur la sécurisation du paiement.

Les solutions traditionnelles à moindre coût

Si de nouvelles modes ont récemment émergé dans l’univers de la débrouille, certains routards restent attachés à des modes d’hébergement plus traditionnels, qui ont depuis longtemps fait leurs preuves en matière d’économies. Le camping : parfois rebaptisé en « hôtellerie de plein air », cette solution reste le choix privilégié de nombreux voyageurs, adeptes du système D. Les auberges de jeunesse : ces centres accueillent les voyageurs pour un coût moindre, et ce sans limite d’âge ! En revanche, l’hébergement en dortoir collectif peut s’avérer problématique si l’on est en quête d’intimité et de grasse matinée ! Les offres all inclusive : souvent vendus à des tarifs avantageux, ces « packs tout inclus » proposés par les agences de voyages offrent l’avantage du « clé en main ». Vol, hôtel et parfois demi-pension ou pension complète : payer tous ces postes d’avance est une excellente façon de maîtriser son budget !

Pour plus d’informations et de conseils pratiques pour bien préparer vos vacances, rendez-vous sur : http://www.voyagezen.fr/