Faites une cure de pollen

Trésor de la ruche, le pollen ne nous fait pas seulement éternuer ! Il peut aussi se consommer en cure et ses bienfaits sur la santé sont pléthoriques.

La déprime saisonnière, on connaît tous. Le manque de luminosité, le froid, une baisse d’énergie et vous voilà raplapla jusqu’au printemps suivant. Revigorant et plein de vitamines, le pollen est une solution naturelle pour retrouver un peu de tonus et se remettre rapidement sur pied.

De la ruche à l’assiette

Les richesses de la ruche préservent la nature mais aussi notre santé. Champion des remèdes mellifères, le pollen est rapporté par les abeilles sous forme de petites pelotes, qui contiennent plusieurs millions de grains collés entre eux. Ce produit totalement naturel est bourré de vitamines, de sels minéraux, de glucides et de protéines. Si son goût très prononcé peut en rebuter certains, il serait dommage de s’en passer, d’autant plus que l’on n’est pas obligé de le consommer tel quel. Il existe en effet des gélules pour les plus réfractaires.

Les mille et un bienfaits du pollen

Les vertus du pollen sont aussi nombreuses que les abeilles qui peuplent les ruches et ses bienfaits sont tels qu’il n’est pas possible d’être totalement exhaustif. On peut cependant commencer par évoquer ses propriétés fortifiantes. En agissant sur le système immunitaire, cette substance joue en effet un rôle protecteur, notamment au niveau de la muqueuse intestinale, mais elle permet aussi de mieux résister à la fatigue et de booster la mémoire. C’est donc une alliée précieuse pour les sportifs et les étudiants ! Grâce à la lutéine qu’il contient, le pollen est un formidable antioxydant. Ce pigment jaune prévient les maladies oculaires telles que la DMLA ou encore la cataracte. Il préserve aussi la santé de la peau, des ongles et des cheveux. Enfin, il protège des maladies cardiovasculaires et des pathologies de la prostate.

Pollen, mode d’emploi

Pour entamer une cure, vous trouverez généralement en pharmacie ou en boutiques spécialisées des petites barquettes de pollens très variés. Il faut en revanche consommer des grains vendus frais ou congelés car, autrement, les lactoferments et les antioxydants sont détruits. Il est conseillé de faire deux cures de six semaines, deux fois par an, à l’automne et au printemps par exemple. Chaque jour, vous pouvez avaler une cuillère à soupe de pollen mais aussi le mélanger à vos préparations, avec du müesli ou un fromage blanc par exemple.

Et les allergiques ?

Les personnes allergiques ou sensibles aux rhumes des foins peuvent aussi tenter la cure, car le pollen que l’on consomme n’a rien à voir avec celui transporté par le vent qui cause des allergies. Par précaution, vous pouvez tester des petites doses sur plusieurs jours et observer les éventuelles réactions.